Travailler sa guitare sans guitare : les exercices efficaces !

Comment travailler sa guitare sans guitare ?

exercices guitare sans guitare

Aujourd’hui on va voir comment travailler sa guitare sans guitare et ces quelques exercices peuvent avoir un effet étonnant sur notre pratique et notre capacité à assimiler de nouvelles choses sur notre guitare.

On va donc voir tout ça maintenant à travers plusieurs méthode de travail.

Ici on ne va d’ailleurs pas vraiment parler de travail, il s’agit simplement d’utiliser sa pensée et sa capacité de visualisation de manière utile et efficace.

Lors de notre progression nous ne sommes pas h24 sur notre guitare, nous ne pouvons pas pratiquer ainsi et notre corps et notre esprit ont besoin de repos pour assimiler toutes ces informations. Soit dit en passant, plus le corps et l’esprit sont sains et en bonne santé, plus les capacités d’assimilation sont élevées et efficaces.

Cela est valable pour la technique :

Avec un corps physiquement défaillant il sera bien plus complexe et difficile de réaliser des prouesses techniques qui sont avant tout physiques et dépendantes de la qualité de notre système nerveux, et même avec un bon système nerveux, chacun possède d’après mois un palier qu’il sera difficile de dépasser, ce qui est en partie du à notre génétique.

Mais on ne peut connaître sa limite si on ne fait pas tout le travail nécessaire pour nous en rapprocher donc il ne faut pas partir défaitiste.

Mais cela est aussi valable pour l’expression/le feeling et l’émotion :

Comment une personne dénuée de toute sensibilité, rongée par son ego et ses mauvaises pensés pourrait-elle un jour espérer transmettre des vibrations positives et agréables par le biais de sa musique ?

Comment pourrait-elle déjà apprécier et vibrer par la sagesse et le talent de ceux qui l’ont précédé ? De ceux qui n’ont pas et ne seront jamais récompensé à la hauteur de leur génie et de ce qu’ils ont apportés, bien que cela leur soit égal, tout simplement car cela ne satisfait pas des critères prédéfinis par les pseudo-maîtres de ces terres mourantes ?

Il est très facile et très rapide de détruire, on a pas à prendre soin de la valeur esthétique des choses, de leurs emplacements, de leurs formes, de leur mémoire, de leurs significations, de leur symbole et de ce qu’ils représentent pour autrui.

En revanche pour bâtir et établir des fondations durables, pour construire de grandes et  de belles choses, nous ne pouvons nous permettre de faire de grosses erreurs à partir d’un certain point car pour un seul pas de travers nous en ferions 10 en arrière et devrions recommencer notre cheminement.

Il est donc important de prendre tout cela en compte même si nous sommes d’accord pour dire que ces aspects de la pratique représentent un travail à long terme qui ne touche pas uniquement l’instrument en lui-même mais à notre présence ici.

Si tu ne l'as pas déjà fait : réponds à ce mini quiz qui va te permettre de faire un point sur ton niveau et de prendre conscience de l'état d'esprit à adopter pour aller de l'avant dans ta pratique (durée estimée : 1 min). ► Faire le point sur mon niveau 

Je vais peut-être revenir au sujet initial de cet article, mais qu’est ce que c’était déjà ? Ah oui travailler sa guitare sans guitare !

Passons maintenant aux exercices permettant de nous entraîner sans avoir besoin de sortir notre belle, chère et tendre guitare.

1. Prendre du recul sur notre apprentissage

exercice guitare

Lorsqu’on est sur la guitare, penché sur notre manche à essayer de trouver des choses ou en se demandant quand diable pourrons-nous comprendre et nous adapter à ce que bon nous semble en un claquement de doigt… On ne peut alors pas prendre le recul nécessaire pour mieux assimiler tout cela.

On a simplement la tête dans le guidon et on se met des œillère qui nous limite à un aspect de la pratique qui est purement technique et visuel (au niveau du repérage).

Le repérage visuel est un aspect intéressant et utile nous permettant de faciliter l’assimilation du manche de la guitare, néanmoins il ne s’agit pas du simple facteur d’assimilation et nous devons aussi beaucoup compter sur nos oreilles.

Nous pouvons tricher pour entraîner nos oreilles en chantant mentalement des musiques et des mélodies ou certaines choses nous intéressant. Ou bien en chantant à voie haute, il ne faut pas oublier les atouts de nos voix intérieures et extérieures.

2.  S’entraîner sur une table ou un bureau

Hein ?

Eh oui il t’est surement déjà arrivé de tapoter avec tes doigts sur une table, eh bien ce genre de petite manie peut se transformer en exercice de guitare sans guitare et on a beau trouver ça fou, cela fonctionne et permet de grandement faire évoluer l’indépendance des doigts car en soit cette dernière ne nécessite pas forcément d’instrument pour être améliorée étant donné qu’il s’agit d’un contrôle corporel.

Alors si tu t’ennuies en cours ou au boulot, profite-en pour te concentrer sur ces petits tapotements et les décliner en plusieurs possibilités différentes sans pour autant rendre fout les gens qui t’entourent à ce moment là. 😉

3. Exercices de visualisation

Fais apparaître le manche de guitare dans ta tête, commence à aller sur une case et sur une corde puis à te demander sur quelle note tu te situes.

Puis reconstruit l’allure d’une gamme ou d’un accord tout en rajoutant des sons mentaux à ce que tu es en train de faire sonner dans ta tête.

Notre mental nous offre énormément de possibilités de travail et il est important d’en tirer profit au lieu de le laisser nous corrompre.

C’est ici que je vais terminer cet article.

Je réaborderai sûrement tous ces sujets plus en détails dans de nouvelles publications.

J’espère que comme d’habitude, tout cela t’aidera dans ta progression, car c’est là pour ça.

A la prochaine !

Luc

Voir aussi :

Share
Top