Progresser plus rapidement à la guitare : 3 points essentiels

La progression en guitare est un processus qui demande du temps.

Et qui dit temps, dit motivation nécessaire au quotidien pour parvenir enfin à quelque chose.

Car un point essentiel et l’un des plus complexes pour les débutants/intermédiaires est la gestion de la motivation.

Prendre des cours, récolter des informations utiles à son apprentissage, ça se trouve…

Tandis que la motivation, elle, ne va dépendre que de nous et de notre capacité à nous surpasser.

Comment conserver sa motivation intacte même quand tout va mal à côté ?

Il est normal que la progression en guitare ne soit pas un processus facile

secret des vrais guitaristesEffectivement la progression en guitare est un travail qui s’effectue sur le long terme en étant régulier.

Si devenir un bon musicien était une chose facile tout le monde jouerait mais cela deviendrait une chose banale et sans intérêt.

Les choses les plus importantes, qui te développeront et t’apporteront le plus, ne sont pas les choses faciles mais bien les plus difficiles.

En accomplissant et en réalisant des tâches complexes, on se forge et on avance dans notre vie.

L’apprentissage de la musique n’est pas toujours facile mais heureusement il existe beaucoup d’astuces pour optimiser son temps et progresser plus rapidement.

Un guitaristes ayant pratiqué intelligemment et correctement durant 1 an peut très bien avoir un niveau largement supérieur à une personne ayant pratiqué de temps en temps en s’éparpillant pendant 3 ans.

Il s’agit d’une question de méthode.

1. Avoir un bon état d’esprit

Durant toutes mes années de pratique j’ai recherché des moyens pour optimiser mon apprentissage, progresser plus efficacement et avoir plus de liberté.

Des moyens mémo-techniques qui s’automatisent, des astuces pour se repérer instantanément sur le manche etc…

J’ai trouvé tout cela en testant et en expérimentant durant mes séances de pratique.

Si tu pratiques régulièrement et correctement ta progression sera continuelle.

Tu ne perdras pas de motivation et tu prendras davantage de plaisir à jouer et à apprendre.

C’est l’état d’esprit dans lequel il faut se mettre pour progresser efficacement.

Et ton état psychologique a une importance capitale dans ton apprentissage.

Si tu t'intéresses aux modes, voici mon cours d'initiation pour les aborder de la manière la plus simple possible et sans théorie.
Il s'agit là d'un incontournable pour débuter dans les modes lorsqu'on ne sait pas par où commencer qui a déjà aidé de nombreux guitaristes.
Accéder au cours ► Les Modes Faciles [sans théorie] (Il ne s'agit pas là d'un cours conventionnel et les notions abordées sont volontairement simplifiées.)

Si ta pratique commence à apparaître comme une corvée, c’est mort tu ne pourras pas aller bien loin.

Et c’est malheureusement l’état d’esprit dans lequel les débutants et même des intermédiaires (quoique plus rarement) ont tendance à se mettre.

« C’est vrai ça, pourquoi me faire chier à bosser ce truc super dur alors que je pourrais aller me défouler sur un jeu vidéo ou perdre mon temps sur les réseaux sociaux ou autre connerie instantanée, c’est beaucoup plus facile. »

Mais ça n’apporte rien.

progresser guitare classique

2. Développer sa concentration

Notre société actuelle a globalement largement perdu en concentration.

Smartphones, console de jeu, des écrans partout, tout est là pour nous envoyer des fractions d’information rapides sur lesquels on passe notre regard 10 secondes, puis on passe à la suivante info stimulante qui dure 10 secondes etc…

Et c’est ainsi que beaucoup de gens ne peuvent plus se concentrer plus d’une minute sur quelque chose en particulier.

Cet aspect est vraiment important et crucial si tu veux progresser en guitare et dans n’importe quel domaine.

Il faut que tu apprennes à ne plus être esclave de ces gadgets et stimulations malsaines incessantes si tu veux vraiment progresser efficacement et regagner en concentration et donc en productivité.

Du coup ce qui est important que tu fasses lors de tes séance de pratique est de couper toute distraction inutile.

Passe ton téléphone en mode avion ou bien coupe toutes les notifications pour ne pas être interrompu par un BIP.

Tu ne seras pas tenté de prendre ton téléphone pour errer et te zombifier.

Et petit à petit tu te libéreras de ce fardeau et ta concentration augmentera significativement.

La concentration est tellement importante en guitare.

30 minutes de pratique en étant à 100% concentré dans l’instant présent sur ce que tu es en train de faire peut valoir 5 heures de pratique sans cesse interrompues par des messages ou des applications inutiles.

Et je parle en connaissance de cause car moi-même je me suis laissé emporter par ce cercle vicieux lorsque j’ai eu mon premier smartphone.

Heureusement la concentration se travaille et se développe et tu peux acquérir des capacités de concentration exceptionnelle en te libérant de tout ça !

Ces 2 premiers points sont des prérequis pour déjà avoir une séance de guitare, optimisée, de qualité et productive !

On va maintenant passer au point essentiel qui va te permettre de progresser plus efficacement et plus intelligemment.

3. Cadrer ses séances de pratique

Il s’agit DU moyen pour être productif et progresser de manière optimale.

Il y a deux aspects dans la pratique d’un instrument :

  • Jouer va consister à se faire plaisir sur des choses que l’on maîtrise
  • Pratiquer va consister à assimiler de nouvelles connaissances pour enrichir nos acquis.

Il faut bien distinguer les deux car un guitariste qui ne fait que « jouer » ne progressera pas efficacement car il se reposera sur ses acquis.

Jouer est évidemment essentiel car cela permet de mettre en pratique nos connaissances acquises et de développer notre liberté mais il ne faut pas se limiter à ça.

Donc comment procéder pour cadrer ses séances ?

Ce qu’il faut que tu commences à faire c’est trouver tes créneaux de pratique de la semaine.

On a pas tous le même temps disponible si on est étudiant, salarié etc…

Mais si on optimise bien son temps on peut aisément trouver des créneaux disponibles toute la semaine.

Ça peut-être par exemple 30 min par jour en fin de journée ou le matin.

Dès que tu as trouvé ces créneaux il va falloir que tu repères et que tu décèles tes points faibles et que tu les fasses passer en priorité dans tes séances de pratique.

S’enregistrer est un bon moyen de repérer ses points faibles, voir l’article : les avantages de s’enregistrer

Par exemple, si tu as tendances à souvent improviser et que tu te débrouilles plutôt bien : privilégie le travail, l’apprentissage et la compréhension des accords et de leur construction.

En relevant et en travaillant ce point faible, tu amélioreras tes impros car la connaissance des accords est essentielle à la cohérence d’un solo.

Imaginons que tu ais un créneau de 2 heures disponible tu peux par exemple construire ta séance de cette manière :

  1. 45 min travail d’accord (point faible)
  2. 15 min de technique : exercices physiques
  3. 20 min de travaille de gammes et intervalles
  4. 40 min de jeu libre (improvisations, travail de morceaux)

plan progression guitare

Tu peux même chronométrer le temps que tu passeras pour chaque exercice pour cadrer et optimiser ta séance au maximum dans le temps.

Mais bien sûr il s’agit d’un exemple, rien ne t’oblige à structurer précisément ta séance de pratique et tu peux très bien la dédier à un seul et unique point durant 2 heures.

Ou bien te donner simplement un objectif précis pour ta séance et ainsi avoir une ligne directrice qui t’empêchera de t’éparpiller.

Se donner des objectifs de séance est efficace dans le sens ou à la fin de ton entrainement tu auras toujours un sentiment de progression car tu auras avancé sur le point précis que tu t’étais fixé préalablement.

Si tu ne l'as pas déjà fait : réponds à ce mini quiz qui va te permettre de faire un point sur ton niveau et de prendre conscience de l'état d'esprit à adopter pour aller de l'avant dans ta pratique (durée estimée : 1 min).

A la prochaine.

Luc
Top