Plan de travail à la guitare : 3 clés essentielles [pour un max d’efficacité]

Comment établir un plan de travail à la guitare ?

plan de travail guitare

Quelles sont les recettes d’un plan de travail qui marche bien ?

D’ailleurs existe-t-il une recette miracle pour progresser efficacement à la guitare ?

L’une des questions que vous êtes nombreux à vous poser est la suivante : « Comment organiser ma séance de pratique pour des résultats optimaux ? »

Durant longtemps je n’avais pas d’organisation à ce niveau là et ma séance ressemblait à un chaos total en me disant qu’il était normal d’avoir une pratique désordonnée (car l’art vous savez…).

Aujourd’hui je dirais que le seul ingrédient miracle pour une progression efficace est simplement un peu d’organisation.

Il existe évidemment une infinité d’approches différentes mais je vais vous partager ici mon point de vu et 3 clés efficaces pour un plan de travail efficace.

Si tu t'intéresses aux modes, voici mon cours d'initiation pour les aborder de la manière la plus simple possible et sans théorie.
Il s'agit là d'un incontournable pour débuter dans les modes lorsqu'on ne sait pas par où commencer qui a déjà aidé de nombreux guitaristes.
Accéder au cours ► Les Modes Faciles [sans théorie] (Il ne s'agit pas là d'un cours conventionnel et les notions abordées sont volontairement simplifiées.)

Lorsque j’ai voulu pour la première fois m’astreindre à un emploi du temps organisé pour travailler différents aspects de mon instrument cela ressemblait à :

LUNDI : ACCORDS
MARDI : GAMMES
MERCREDI : RYTHMIQUE
JEUDI : IMPROVISATION
etc…

Au final ça n’était pas précis du tout et je n’avais pas fait attention que dans chacune de ces catégories il y avait beaucoup, beaucoup de possibilités se multipliant encore et encore.

cours de guitare

Je me suis alors dit que tout cela était trop flou pour me mener à des résultats concrets et apprendre la guitare efficacement.

Vous savez, on a souvent tendance à nous éparpiller, à nous décourager ou parfois même à rester paralysé devant quelque chose qui nous parait difficile ou insurmontable.

Le truc c’est qu’en général, lorsque cela se produit, c’est qu’on manque d’organisation et que ce qu’on voulait pratiquer n’était pas assez ciblé pour nous permettre de terminer réellement une séance en ayant la sensation d’avoir fait un pas en avant.

Dans ce cas là un nouvel emploi du temps aurait pu être :

LUNDI : ACCORDS m7
MARDI : GAMME MAJEURE
MERCREDI : RYTHMIQUE TRIOLET, DOUBLE-CROCHE
JEUDI : IMPROVISATION DORIEN
etc…

Si cela vous rassure d’avoir un emploi du temps vous pouvez vous construire le votre sans pour autant le suivre avec scrupule si vous voyez que votre séance vous porte vers de nouveaux horizons.

Vous pouvez noter tout ça sur un papier ou dans une application de prise de notes pour téléphone.

Certains vont être réceptif à ce type d’organisation alors que d’autres ne le seront pas du tout, c’est une question personnelle néanmoins cette méthode est particulièrement efficace pour assimiler et apprendre des éléments correctement.

Ensuite vous pouvez vous rendre compte que cet emploi du temps est encore un peu flou et vous allez donc le modifier pour qu’il ressemble à ça :

Tonalité du jour : D

LUNDI : ACCORDS m7  sur tous le manche + ARPEGES m7
MARDI : GAMME MAJEURE 5 POSITIONS CAGED (en tonalité de D du coup)
MERCREDI : IMPROVISATION BLUES (ENTRAINEMENT ALTERNANCE MAJ/MIN BLUES)
etc…

Par exemple.

Ici je suis encore plus précis et je cible davantage les points que je vais être amené à pratiquer.

Néanmoins vous n’êtes pas obligé de faire comme ça et je ne le fais pas tout le temps.

En fait je vais avoir des séances très carrés et d’autres moins organisés et plus libres, ça dépend.

Je pense qu’il est bon de trouver son équilibre dans la recherche d’une séance qui se rapprocherait de la perfection à nos yeux.

Puis en recherchant cette séance clé, on met en place un cheminement de pensées qui nous pousse à rechercher davantage de solutions et d’astuces personnelles pour avancer dans notre pratique et mieux jouer de la guitare.

Il est important de préciser que chacun réagit différemment et que chacun a une approche unique de son instrument et c’est d’ailleurs pourquoi il n’existe pas de plan et programme universel applicable à tous.

Néanmoins certaines façons de travailler sont primordiales et tout le monde doit y passer.

Alors que d’autres aspects pourront être plus personnels comme l’improvisation et la composition.

Tout ce qui touche à la créativité en fait.

On peut aussi être créatif dans notre manière de pratiquer et de décortiquer des points à travailler.

Les points positifs d’un plan de travail

Avoir un plan de travail précis de choses à travailler agit comme un guide et nous permet de mieux appréhender une séance.

programme progression

Par exemple l’un des principaux problèmes que vous rencontrez est que vous allez facilement vous perdre et vous éparpiller sur votre instrument ce qui aboutit en général forcément vers de la remise en question et un coup au moral car vous vous sentez alors complètement perdu.

Vous commencez alors à vous dévaloriser et à vous sentir mal à l’aise et ça n’est pas vraiment le but d’une pratique musicale et instrumentale.

L’avantage d’avoir un plan de travail ici est que celui-ci va vous permettre de vous rassurer sur vos séances lors desquelles vous aurez établi des objectifs précis à atteindre.

De ce fait vous aurez alors moins de chance de vous perdre dans vos pensées et de vous décourager.

La précision de ce plan de travail dépend uniquement de vous.

Donc il s’agit là d’une question d’organisation.

Que souhaitez-vous pratiquer ?

A quelle précision ?

Dans quel but ?

Essayez de préciser cela à chaque fois que vous établissez un plan de l’une de vos séances.

Cela peut vous permettre de mieux appréhender votre pratique musicale et ainsi mieux faire de la guitare.

Les potentiels problèmes d’un plan de travail

Un problème que j’ai pu rencontrer est que lorsqu’on commence à établir de tels programmes on peut passer plus de temps à réfléchir et à organiser un plan minutieux qu’on ne tiendra pas forcément au final.

Et à force de vouloir trop planifier et trop organiser, on n’agit plus vraiment et on passe plus de temps à réfléchir qu’à agir.

C’est là qu’il est important de trouver son équilibre.

Mes conseils pour établir un plan de travail efficace

Personnellement lorsque je pratique ainsi je suis assez chirurgical dans les choix que je vais effectuer pour pratiquer.

Néanmoins il s’agit simplement de la manière dont je pratique en ce moment et cela pourra être amené à changer.

Donc mon conseil est d’être un minimum précis dans vos choix et ne pas pratiquer quelque chose sans avoir la moindre idée de ce que vous êtes en train de faire.

Sinon vous travaillez à l’aveugle alors que vous auriez pu faire des liens avec des notions ou d’autres points que vous aviez déjà pratiqué.

Je vais maintenant vous donner 3 clés pour un plan de travail efficace.

1. Préparez votre séance la veille

apprendre musique

Il s’agit là du point le plus important pour avoir une séance de pratique efficace et productive.

En fait si vous vous lancez sur votre instrument sans avoir la moindre idée de ce que vous êtes en train de faire vous de grandes chances de :

  • Vous perdre sur votre instrument
  • Vous décourager
  • Lâcher la guitare trop tôt
  • Perdre votre temps dans une pratique improductive
  • Vous déconcentrer facilement
  • etc…

Comme vous pouvez le constater la liste est longue… Et c’est ce qu’il vous arrive en général lorsque vous manquez d’organisation.

Ce que je vous conseille fortement de faire est de prendre une feuille de papier et un stylo ou bien une application de prise de note sur smartphone pour y renseigner votre séance de pratique comme je le disais précédemment.

Ainsi vous libérez l’espace disque de votre cerveau qui se configurera déjà pendant la nuit pour les tâches que vous lui aurez demandé d’exécuter le lendemain.

Vous irez alors sur votre instrument plus confiant car vous aurez isolé des points à travailler.

Il est important ici de vous tenir à ce que vous aviez prévu de faire pour remplir au moins un objectif au cours de votre séance pour en ressortir fier de vous.

2. Définir des objectifs précis à atteindre pour cette séance (quantifiables/mesurables)

Justement nous y voici.

Pour préciser et avoir une organisation plus efficace je vous suggère d’écrire en une ou deux ligne votre objectifs de séance.

Vous pouvez donner un titre à votre séance de pratique pour voir ça comme un jeu ou un challenge à réussir coûte que coûte. 😉

Cela peut donner un côté plus ludique à votre séance de pratique !

Ensuite il est important que ces objectifs puissent se mesurer.

Par exemple progresser un peu sur un point n’est pas mesurable.

Par contre faire 10 exercices précis d’une durée de 3 min là c’est clair.

En apprenant à décortiquer ainsi votre séance vous pouvez optimiser votre temps car vous n’avez pas tous le même temps disponible à consacrer à votre instrument et il est important que le temps que vous y consacriez soit rentable en résultat et que vous ressortiez fier de vous d’une séance de pratique.

Vous pouvez télécharger une application TABATA TIMER sur votre PC ou votre smartphone pour jauger le temps passé sur chaque exercice.

3. Définir la durée de cette séance

Comme je le disais précédemment vous devez définir avec plus ou moins de précision la durée de votre séance.

Par exemple si vous aviez prévu une séance de 2h00 et que vous ne faites que 45 min ou l’inverse c’est qu’on peut dire que votre organisation n’était pas au point et ça arrive à tout le monde.

Maintenant si vous aviez prévu 1h00 et que vous faites entre 45 min et 1h15 vous êtes bon.

Vous n’êtes pas obligé de raisonner ainsi mais vous fixer une limite de temps et des objectifs précis à atteindre durant cette période vous oblige à aller à l’essentiel.

De plus vous ne culpabilisez pas de ne pas en faire assez car vous remplissez des objectifs et vous avez donc la sensation de progresser efficacement.

Cela peut aussi limiter votre séance dans le temps si vous avez tendance à vous éterniser et à ne pas trouver un équilibre dans le temps que vous passez sur votre instrument.

Si tu ne l'as pas déjà fait : réponds à ce mini quiz qui va te permettre de faire un point sur ton niveau et de prendre conscience de l'état d'esprit à adopter pour aller de l'avant dans ta pratique (durée estimée : 1 min).

A la prochaine.

Luc
Top