J’ai l’impression de ne plus progresser à la guitare : que faire ?

Comment progresser efficacement en guitare ?

Peut être qu’aujourd’hui tu te trouves dans ce que l’on appelle une période de stagnation.

Sache que ça touche tous les guitaristes et ce sont des périodes récurrentes mais qui, je te l’accorde, ne sont pas toujours évidentes…

C’est pourquoi je te propose dans cet article plusieurs astuces et conseils pour vaincre et sortir de l’une de ces périodes frustrantes ! 🙂

1. La progression en guitare

Déjà il faut que tu ais quelque chose en tête :

En guitare et dans bien d’autres domaines comme en sport par exemple, on va progresser par palier.

Ta progression en guitare sera tel un long escalier. Et tu resteras plus ou moins longtemps sur chaque marche.

Certaines seront plus dures à franchir alors que d’autres vont passer toutes seules.

vaincre stagnation guitare

Le fait déjà de savoir ça t’empêchera de te dire: « je suis nul je n’arrive pas à progresser etc… » car tu sauras d’avance que la progression se fait ainsi. Et que tu auras comme tout le monde des périodes de stagnation.

Tu aborderas ce genre de situation différemment avec une vision plus optimiste ce qui aura pour effet :

  • De réduire la durée de cette période
  • De mieux repérer les éléments caractéristiques de cette période
  • De repérer ainsi tes points faibles à travailler pour en sortir
  • De ne pas abandonner
  • De progresser plus efficacement

Maintenant que ton état d’esprit est positif je vais te donner plusieurs astuces pour vaincre la stagnation ! 🙂

2. Lâcher sa guitare

Bon la première astuce toute bête qui peut paraître contradictoire va consister à faire une pause dans sa pratique.

Une pause de quelques jours suffit, si la pause est trop longue l’effet peut être plus négatif que positif.

Mais pourquoi lâcher sa guitare ?

Faire une pause est un très bon moyen de prendre du recul sur toutes les connaissances qu’on aura assimilé jusque là.

Cela va aussi nous permettre de réinitialiser nos habitudes de jeu et ainsi éviter que l’on se repose à nouveau sur nos acquis.

Notre cerveau n’est pas une machine et à force d’accumuler des informations il arrive qu’il sature.

Il faudra donc lui laisser le temps de trier et de ranger toutes les informations techniques qu’on lui demande d’enregistrer.

La pause est donc un moyen efficace de se changer un peu les idées pour revenir grandi lors de la reprise.

Que faire durant cette pause ?

En général mes pauses se font lorsque je pars en vacances et que je n’ai pas moyen d’emmener ma guitare.

Oui c’est plutôt quand je n’ai pas le choix car quand t’as pris l’habitude de jouer tous les jours, c’est difficile de s’arrêter et le manque se fait rapidement ressentir ! 😉

Si tu t'intéresses aux modes, voici mon cours d'initiation pour les aborder de la manière la plus simple possible et sans théorie.
Il s'agit là d'un incontournable pour débuter dans les modes lorsqu'on ne sait pas par où commencer qui a déjà aidé de nombreux guitaristes.
Accéder au cours ► Les Modes Faciles [sans théorie] (Il ne s'agit pas là d'un cours conventionnel et les notions abordées sont volontairement simplifiées.)

progresser guitare

3. Travailler autre chose sur sa guitare

Un autre moyen efficace de sortir d’une période de stagnation va être de mettre en stand bye ce qu’on avait l’habitude de faire jusqu’ici.

En faisant ça, tu vas prendre du recul et faire une réinitialisation (dont je parlais précédemment) des domaines que tu avais l’habitude de bosser.

Si tu stagnes ça peut aussi être lié à une faiblesse dans un domaine que tu ne maîtrises pas suffisamment ou que tu as tendance à délaisser : Moi par exemple c’est les accords et les rythmiques, je suis davantage un guitariste soliste que rythmique.

Pourtant le travail des accords est essentiel pour progresser en improvisation et c’est cet aspect qui m’a freiné dans ma progression.

Si tu cherches d’ailleurs à progresser en improvisation ces deux articles pourraient t’intéresser :

C’est pourquoi aujourd’hui je bosse pour rééquilibrer mon jeu et ainsi progresser plus efficacement !

Donc peut-être que tu es dans mon cas ou peut être que pour toi c’est l’inverse.

Peut être que tu es plus rythmique que soliste et dans ce cas il faudra te focaliser davantage sur tes impros et solos !

Il faut que tu saisisses l’importance de toujours bosser ses points faibles car si tu les délaisses, ça débouchera sur une longue période de stagnation… et on ne veut pas ça !

  • Tu fais que des solos et impros : bosse tes rythmiques et tes accords !
  • Tu bosses que des rythmique et des accords : bosse tes solos et tes impros !
  • Tes solos se limitent à de la pentatonique : commence à t’intéresser aux modes et à d’autres gammes !
  • Tu sens que ton manque de théorie te tire vers le bas : pose ta guitare et remet toi à niveau !

Evidemment on se tourne moins vers ce que l’on ne sait pas faire. C’est beaucoup plus simple de se satisfaire de nos acquis où l’on peut se faire plaisir facilement.

Mais il faut apprendre à laisser nos acquis de côté et à se mouiller un minimum sur de nouvelles choses si on veut vraiment progresser !

C’est vraiment la clé pour progresser efficacement ! 🙂

4. S’enregistrer régulièrement

S’enregistrer régulièrement est un bon moyen d’observer et de repérer en détail les points positifs et négatifs de notre jeu.

Ainsi on peut déceler les points essentiels à travailler pour progresser et sortir de la stagnation, j’ai d’ailleurs écris un article à ce sujet qui pourrait t’intéresser : les avantages de s’enregistrer.

enregistrer guitare

5. S’attaquer à des montagnes

On a tous des morceaux de guitare favoris qui nous fascinent par leurs complexités et leur sonorités et que l’on rêverait de savoir jouer parfaitement un jour.

Malheureusement ces morceaux nous paraissent tellement loin et hors d’atteinte qu’on ne prend même pas la peine de s’y intéresser dans la pratique.

C’est une erreur.

Evidemment certains morceaux sont bien trop complexes et il faut parfois être réalistes. Mais on a parfois tendance à nous sous-estimer et à ne pas avoir confiance en nos capacités.

Il y a quelques années, j’ai découvert Yngwie Malmsteen et j’ai tout de suite accroché à ses solos monstrueux, notamment à des morceaux comme Blue ou Black Star. J’écoutais ça en me disant qu’ils étaient impossibles à jouer.

Ils sont effectivement impossible à jouer à la manière de Malmsteen lui-même.

Je m’explique, on ne peut imiter un autre guitariste et ça n’est pas notre but.

Notre but est de trouver notre voie, notre propre sonorité caractéristique qui fait que l’on peut reconnaître un guitariste au son de son instrument.

Il s’agit de développer son identité et sa personnalité musicale profonde.

C’est un travail de toute une vie.

Je me suis donc attaqué à ces morceaux alors que je n’avais pas mais alors pas du tout le bagage technique nécessaire pour y arriver.

progresser rapidement à la guitare

Mais je m’y suis penché, je les ai travaillé petit à petit et je ne les joue toujours pas comme je le voudrais MAIS j’en ai tiré beaucoup de choses et cela m’a permis de:

  • Beaucoup progresser techniquement
  • Apprendre de nouveaux plans et gammes que j’ignorais
  • Enrichir mes solos

Alors si tu as ce genre de morceaux, sélectionne ceux qui te paraissent « les plus abordables », commence à t’y intéresser et à les bosser doucement.

C’est un travail qui paiera sur le long terme et qui peut te permettre de sortir de la stagnation car le fait de bosser un morceau compliqué va casser tes habitudes et devenir un véritable challenge pour toi !

Si tu ne l'as pas déjà fait : réponds à ce mini quiz qui va te permettre de faire un point sur ton niveau et de prendre conscience de l'état d'esprit à adopter pour aller de l'avant dans ta pratique (durée estimée : 1 min).

A la prochaine.

Luc
Top