Comment travailler la guitare : 5 points essentiels (pour ne pas stagner)

Comment travailler la guitare efficacement pour des progrès efficace et des résultats solides ?

programme progression

Comment adopter une pratique qui paye et nous mène vers nos objectifs à la guitare ?

Sachez que vous vous poserez toujours cette question et que c’est en recherchant la réponse à cette question que vous mettrez en place des actions quotidiennes pour tenter d’avancer tant bien que mal vers ce que vous voulez réaliser ou obtenir sur votre instrument.

Que cela soit dans un but d’expression, de challenge personnel, de détente ou de simple hobby.

Toutes les raisons pour vous mettre à pratiquer et à avancer sont bonnes car elles vous permettent justement de pratiquer, de vous améliorer, de mieux improviser etc…

Néanmoins un problème se pose avec tout ça. On entend souvent : « Ce musicien en fait 12 heures par jour etc etc… »

Suffit-il de faire 12 heures de guitare par jour pour avoir un bon niveau ?

Eh bien cela n’est pas si simple que ça et je vais vous partager mon point de vue par rapport à ce sujet à travers différentes astuces qui vous permettront sans doute de remettre votre pratique en question pour avancer davantage dans votre quête.

1. Le temps passé sur votre guitare est très relatif

Tout le temps que vous passez sur votre instrument ne vous donne pas forcément les résultats que vous espérez et l’équation « Temps X Guitare = Bon niveau » est très loin d’être exacte.

Répondez simplement à ces questions :

  • Etes-vous réellement concentré lorsque vous pratiquez et savez-vous vraiment ce qu’est la concentration ?
  • Arrivez-vous à la ressentir et à travailler sa profondeur ?

Cette concentration est une présence totale à ce que vous faites et cela implique de ne pas vous prendre la tête lorsque vous êtes en train de pratiquer et ce point là est sans doute le plus fondamental et la plus grosse clé pour faire décoller votre niveau à la guitare.

Combien de fois je me suis pris à pratiquer et à me dire dans ma tête que ce que j’étais en train de faire était pourri ou à penser à autre chose qui n’avait rien à faire dans ma séance de pratique ? Je ne le compte plus.

Malgré tout j’ai toujours été conscient de ce problème et je travaille de jour en jour pour réduire les interférences mentales qui nous empêchent tous de nous concentrer en profondeur.

2. Se concentrer à la guitare : les obstacles

technique guitare

Il faut aussi savoir que la concentration est comme un matériau précieux qui se sculpte et se façonne par la pratique et la vigilance.

Vous pouvez améliorer votre concentration en vous concentrant et en la ressentant.

A l’inverse vous pouvez détruire votre concentration d’un simple souffle et cela est d’autant plus valable dans une société aussi stressée que la notre.

Tout va extrêmement vite, les informations défilent de partout : Les pubs, les médias, les flash incessants etc…

Ce qu’il vous faut impérativement faire, c’est améliorer votre capacité de concentration sur des périodes de temps prolongées.

La concentration baisse dramatiquement d’année en année par l’avènement de tout un tas d’outils pouvant s’avérer extrêmement utiles mais qui ne sont généralement pas contrôlés de la meilleure manière qui soit.

Vous ne pouvez vous permettre de vous faire interrompre par des notifications ou autres conneries pendant votre pratique car vous réinitialisez alors votre mise en route.

Les notifications de votre téléphone se coupent facilement dans les réglages des applications.

Supprimez aussi les réseaux sociaux de votre téléphone (Facebook, Instagram, Twitter etc…)

Perso je garde des applis de chat mais sans notifications ce qui ne m’interrompt pas toutes les 5 min.

Je mets toujours mon tél en mode avion lorsque je pratique et je m’assure de ne pas avoir de sources de distraction faciles à portée de main ce qui m’aide beaucoup à avoir une concentration optimale.

En fait je dirais même que c’est le strict minimum.

3. Les réseaux sociaux et la guitare

exercice guitare

Les réseaux sociaux peuvent être très utiles mais sont pour la plupart pollués par des choses sur lesquels vous ne voulez pas poser les yeux ou qui vont forcément faire rentrer de la merde dans votre cerveau.

Sachant que tout ce que vous y voyez est ciblé pour vous grâce à la collecte intelligente des données de chaque utilisateur.

Ainsi Facebook vous créera une bulle avec uniquement des contenus susceptibles de vous plaire après vous avoir cerné sachant qu’ils peuvent aussi analyser vos messages sur Messenger.

Puis de temps en temps il vous balancera une publication allant complètement à l’encontre de votre mode de pensée un peu comme une provocation juste histoire de vous emmerder.

De plus pas mal de gens deviennent complètement tarés en construisant leur identité autour d’une image, d’une forme et d’une apparence.

Ce qui n’est pas du tout représentatif de ce qu’ils sont intérieurement et de l’état de leur psychologie interne.

Ainsi vous allez voir sur tous les réseaux des gens se montrant et semblant avoir une vie extraordinaire, au point que certains iront même jusqu’à penser que leur propre existence est moins bien et moins intéressante que celle des autres.

Ce qui crée alors encore du conflit, de la jalousie, de la dépression et j’en passe… Et le discours mental négatif intérieur s’en trouve alors largement renforcé.

Ce qui fait que tout ce qu’on y voit est extrêmement éloigné de la réalité et de tout ce que ces personnes sont réellement dans leur vie et à l’intérieur d’eux-même et cela nous touche tous.

Je peux aussi vous dire qu’à chaque fois que je parle à la caméra j’essaie d’être moi-même et d’avoir une image correcte mais encore une fois je ne peux pas m’empêcher de créer un certain personnage.

Mais bon j’essaie de faire au mieux !

Et honnêtement allez être 100% naturel devant un objet ! 😉

4. Ne restez pas en surfacecomment travailler la guitare

Bref tout ça pour dire que toutes ces choses sont une surface pas forcément mauvaise mais qui vous maintient justement « en surface » et vous empêche d’aller explorer ce que vous êtes au delà d’un simple jeu de forme et d’apparence qui est présent à plus ou moins haute dose chez chacun d’entre nous.

En créant un détachement par rapport à toutes ces choses et en vous coupant de tout ça (pas forcément totalement si vous en avez besoin pour des actions pratiques), vous retrouvez de la concentration et vous y voyez déjà un peu plus clair.

Lorsque vous développez votre concentration, vous développez votre patience et vous vous rendez compte que tous les chemins et les choses que vous voulez accomplir seront toujours plus longues que prévus en réalité car il s’agit là de l’unique réalité.

Vous réalisez alors que tout ne va pas si vite que la société dans laquelle nous vivons le laisse paraître et vous développez ainsi de l’humilité lorsque vous observez et admirez les œuvres de grandes personnes qui ont accompli des choses extraordinaires.

Cela dit j’ai tout de même un mythe à détruire qui pourra sans doute vous rassurer.

On pense souvent à celui qui passe 10 heures par jour sur sa guitare à souffrir et à se forcer pour atteindre son objectif mais ce dessin ancre dans notre inconscient une image décourageante et dénuée de plaisir ce qui est la pire des images à avoir lorsqu’on veut justement se faire plaisir sur sa guitare car on n’a justement pas envie de se retrouver comme le type de cette image ancrée en nous.

Une chose est sûre, si vous passez plus de temps à souffrir qu’à vous épanouir et à prendre du plaisir dans ce que vous faites, vous n’irez pas bien loin et abandonnerez rapidement.

Après un chemin tout rose tout tracé n’existe pas mais il s’agit là de trouver un équilibre dans son plan de travail.

Ceux qui atteignent leurs objectifs aiment ce qu’ils font et en redemandent.

5. Ce qu’en disent des musiciens accomplis (ce n’est qu’un exemple)

plan de travail

Après avoir vu de nombreux interviews de musiciens j’ai trouvé de nombreux points communs à ces gens (dont Steve Vai).

Premièrement ces gars là adoraient ce qu’ils faisaient et prenaient beaucoup de plaisir à l’idée simple de s’améliorer et de faire un pas en avant dans leur progression, aussi infime soit-il.

Deuxièmement, la guitare était pour eux aussi une sorte d’échappatoire où il pouvaient se découvrir et trouver une certaine paix intérieure.

Troisièmement, lorsqu’ils parlaient de technique, ils insistaient sur le fait que la technique en question leur procurait « une bonne sensation » et qu’elle était naturelle pour eux (en travaillant bien sûr).

Mais ils ne s’étaient pas forcé à travailler cela pour ressembler à un autre musicien ou essayer de se conformer à un standard de pratique imposé par des vidéos de musiciens virtuoses sur le net (qui n’existaient pas à leur époque alors qu’il y en a énormément sur Youtube aujourd’hui).

Ils travaillaient ce qu’ils aimaient et agissaient sur leurs points forts pour les exagérer (Steve Vai et Nick Johnston disaient cela).

Steve Vai insistait aussi beaucoup sur le fait que le plus gros problème et obstacle dans l’apprentissage d’un instrument était simplement psychologique.

On ne peut pas consacrer beaucoup de temps et d’énergie à notre instrument en ayant une attente de reconnaissance extérieure car tous nos actes ayant pour but une reconnaissance venant de l’extérieur sont (souvent) voués à la frustration et à la déception.

Faites les choses pour ce qu’elles vous apportent personnellement mais aussi pour être mieux avec les autres et vous épanouir davantage dans vos relations.

Pour être vous-même mais surtout pas pour espérer une sorte de gloire utopique et idéalisée qui n’est en fin de compte qu’un mirage et une chimère de votre ego vous conduisant directement dans les abysses et votre frustration continuelle.

Acceptez que vous n’êtes pas parfait, que votre jeu n’est pas parfait, que le monde n’est pas parfait et que cette imperfection en fait sa beauté puis essayez simplement de tendre et de vous approchez d’une certaine perfection dans tout ce que vous faites mais tout en gardant à l’esprit que jamais vous ne l’atteindrez.

Acceptez vos faiblesse, acceptez qui vous êtes, acceptez l’impermanence des choses.

Acceptez-vous et riez de vous.

Prenez les choses avec légèreté et ne prenez pas trop la vie au sérieux.

Le sérieux nous bouffe et nous ronge alors… RELAX et vous progresserez bien mieux je vous le garantis.

Top