Comment garder sa motivation à la guitare : 5 astuces utiles

Comment garder sa motivation à la guitare ?motivation guitare

Lors de notre pratique on rencontre tous des problèmes de motivation. Il peut s’agir de remises en question et on va être amené à se demander si tout le temps et l’énergie que l’on consacre à notre instrument a-t-il un sens au final.

Est ce qu’on est encore capable de progresser ou cela est-il réservé à des élus ?

Bref on va avoir une certaine perte de confiance qui peut vraiment se transformer en une période difficile de découragement et de remise en question.

Néanmoins il faut accepter ces périodes car elles font parties du cheminement musical.

Ces périodes sont nécessaires et tout à fait normales dans la progression.

Ce qui est importe c’est la manière dont l’on va aborder de genre de situation.

Que va-t-on faire face à cela ? Baisser les bras ? Faire une pause?

Ou bien continuer sans faire attention à cette période et sans accorder une grande importance à notre état émotionnel du moment ?

Cette dernière option est la plus efficace si l’on veut sortir de cette période et retrouver de la motivation.

En tant que musiciens, qu’artistes, nous avons un panel émotionnel plus large et une énergie à fournir dans notre instrument qui peut très bien se retourner contre nous si on ne fait pas attention où l’on met les pieds.

Prend-garde à ton état interne.

Ne prend pas les choses trop à cœur lorsque tu rencontres des difficultés.

Vois plutôt cela comme un jeu, comme une opportunité de prouver ta valeur et de confirmer que tu es capable de le faire, que tu peux surmonter ces périodes et reprendre confiance en toi et en ton jeu.

Tu te diras ensuite que ces efforts n’auront pas été vains car la pratique paye toujours et il ne faut pas l’oublier.

Si tu t'intéresses aux modes, voici mon cours d'initiation pour les aborder de la manière la plus simple possible et sans théorie.
Il s'agit là d'un incontournable pour débuter dans les modes lorsqu'on ne sait pas par où commencer qui a déjà aidé de nombreux guitaristes.
Accéder au cours ► Les Modes Faciles [sans théorie] (Il ne s'agit pas là d'un cours conventionnel et les notions abordées sont volontairement simplifiées.)

Je vais donc te donner quelques astuces pour éviter de tomber dans ces périodes difficiles ou du moins pour diminuer leur influence à ton égard.

1. Pratiquer tous les jours

La première étape fondamentale est la pratique quotidienne.

Beaucoup de guitaristes ont des pertes de motivation, se demandent-pourquoi ils ne progressent pas ou accepte simplement le fait qu’ils ne sont soit disant pas fait pour ça et baisse peu à peu les bras jusqu’à lâcher leur guitare pour le regretter plusieurs années plus tard en se disant : « Mais pourquoi n’ai-je pas continué ? Cela aurait pu devenir une passion et j’aurais pu m’épanouir là dedans… »

Mais pratiquaient-ils tous les jours avec dévotion et discipline sans prêter attention à leur état du moment ? Il est évident que non.

Le simple fait de voir les choses à long terme te permettra de relativiser et de te dire qu’il est normal de devoir y consacrer de l’énergie.

Tous les musiciens qu’ils aient commencé à 5 ans ou à 20 ans ont du passer du temps et se dévouer à leur instrument pour aller au fond des choses.

se motiver pour bosser la gratte

Il n’y a pas de secret  ce niveau là.

Ta progression dépendra de ta manière de pratiquer, de ton temps de pratique, de ton état d’esprit et de la qualité de ta concentration.

Ces facteurs sont essentiels et tu ne dois pas te laisser aller à des futilité ou commencer à perdre patience.

La patience est la base de la progression. Sans elle la stagnation s’installe et reste là pour longtemps.

Tu dois donc pratiquer tous les jours.

Par exemple je pratique au minimum 30 minutes par jour lorsque je n’ai vraiment pas le temps d’en faire plus.

Etant donné que je n’ai pas beaucoup de temps je vais essayer de consacrer ce temps à des choses essentiels et ne pas gâcher ces 30 minutes à m »éparpiller et à me reposer sur mes acquis.

Il faut toujours avoir soif de découvertes, de nouveautés, de richesses.

Ne laisse pas l’auto-satisfaction s’emparer de toi. Ne laisse pas ton ego prendre le pas sur ta pratique.

La vertu à développer dans le domaine de la musique est l’humilité. Elle est si importante.

2. Alterner entre des pratiques du matin et des pratiques du soir

Pourquoi ça ?

Notre état est rythmé par ce que l’on appelle le cycle circadien.

Le matin, les capacités cognitives et d’assimilation du cerveau vont donc être optimales mais le corps sera moins opérationnel physiquement et moins souple.

Le soir c’est l’inverse, le mental sera en repos et le physique sera plus relaxé, plus souple et plus tonique.

Le matin va donc être un bon  moment pour assimiler des mouvements, des accords, des notions théoriques…

Le soir va être un bon moment pour se laisser aller dans sa pratique sur des improvisations, ou essayer de dépasser sa vitesse maximale sur certains plan ou exercices nous intéressant étant donné que nos capacités physiques sont optimales.

3. Accepter et se contenter du niveau que l’on possède aujourd’hui

Il est important d’accepter le niveau que l’on possède actuellement et de développer des stratégies réalistes pour tirer nos capacités dans la direction voulue.

Il faut que nos attentes soient en accord avec notre pratique.

Le contentement est l’une des principales clé permettant de réduire nos périodes difficiles et parfois déprimantes durant notre cheminement guitaristique.

Ainsi cela diminue les chances d’énervement ou d’abandon.

comment garder sa motivation guitare

4. Soit tel un chercheur sur ta guitare

Un des boulots à faire sur son instrument est de rechercher des explications par soi-même en expérimentant toujours de nouvelles choses.

En faisant ce travail, on est amené à développer son propre réseau et on va donc ainsi œuvrer au développement de notre identité musicale interne pour faire ressortir ce qu’il y a de meilleur en nous à travers notre guitare.

5. Ne t’énerve pas !

L’énervement est signe d’impatience.

L’impatience est l’un des plus gros freins et l’une des plus grosses erreurs à commettre dans la pratique.

C’est aussi un aspect qui n’est pas forcément simple à traiter et j’ai mis beaucoup de temps avant de vraiment prendre la décision sérieuse de développer une patience stable et durable.

Il est capital de travailler sur soi et d’acquérir cette patience.

Repérer les moments d’impatience surgissant dans notre vie quotidienne et faire en sorte de les atténuer ou de les dissoudre peut nous permettre d’améliorer notre patience sur notre instrument.

Comme je l’ai dit, le travail de l’instrument ne se fait pas uniquement sur notre guitare mais s’élargit à la vie quotidienne et peut-être amélioré en tout point lorsque l’on a pas la tête dedans.

Il est évident que la pratique formelle est l’aspect fondamental de notre cheminement musical mais il ne faut pas pour autant négliger son état intérieur qui est tout aussi important.

J’espère que cet article t’aura plu et t’aidera dans ta progression.

Si tu ne l'as pas déjà fait : réponds à ce mini quiz qui va te permettre de faire un point sur ton niveau et de prendre conscience de l'état d'esprit à adopter pour aller de l'avant dans ta pratique (durée estimée : 1 min).

A la prochaine.

Luc
Top