Combien de temps faut-il pratiquer la guitare par jour ?

Combien de temps faut-il pratiquer la guitare par jour ?

Combien de temps pratiquer la guitare par jour

Ces derniers temps je change souvent mes routines de pratique et c’est vrai qu’une question me revient souvent, c’est une question qu’énormément de guitaristes se posent et que je me pose toujours : combien de temps et comment pratiquer pour être le plus efficace possible et ainsi atteindre nos objectifs avec aisance.

Je pense qu’il faudrait préciser tout de suite que vous ne trouverez pas cette réponse instantanément et qu’il vous faudra apprendre a vous connaitre et a savoir ce que vous voulez réellement obtenir a travers votre instrument ce qui est très variable d’une personne à l’autre.

Personnellement, la guitare et la musique sont pour moi une passion mélangeant un fort développement interne ainsi qu’un énorme challenge permettant de me mettre sérieusement a l’épreuve pour m’exprimer pleinement sincèrement et librement, je n’aurais jamais imaginé que mon état d’esprit change aussi radicalement d’une année a l’autre. Et c’est l’un des aspects fantastiques de l’instrument. De quoi s’agit-il pour toi ?

Plus vous en faites avec sérieux, que votre dévotion et que votre passion grandissent plus vous réalisez que si vous voulez aller la où se situe votre objectif alors vous devriez peut être revoir votre mode de vie de A à Z car rien ne s’obtient par hasard.

Si tu ne l'as pas déjà fait : réponds à ce mini quiz qui va te permettre de faire un point sur ton niveau et de prendre conscience de l'état d'esprit à adopter pour aller de l'avant dans ta pratique (durée estimée : 1 min). ► Faire le point sur mon niveau 

Je pense qu’il n’y a pas de recette magique étant donné que ce qui me convient aujourd’hui sera amené à changer dans quelques semaines et que j’établirai une nouvelle façon de pratiquer en conservant bien sûr les choses qui ont bien marché à chaque fois.

La recherche est d’une importance cruciale. Si vous voulez savoir combien de temps serait adapté pour vous et quoi pratiquer vous devez chercher des réponses par vous même et peut-être que vous cherchez une réponse ici en me lisant.

Je vais dans cet article vous conseiller quelque chose de plutôt simple.

Définissez ce que vous aimez, ce qui vous pousse à avancer dans la musique et sur votre instrument puis partez a la recherche des informations concernant ce que vous voulez faire de manière ciblée.

Lisez des biographies de vos guitaristes préférés, regardez leurs interviews. Nous avons la chance aujourd’hui d’avoir accès a des tas d’information ce qui peut-être certes un problème assez déroutant par moment car on ne sait plus où donner de la tête mais cela peut aussi être une source illimitée de savoir.

Apprendre à cibler et à retenir les informations potables vous convenant fait aussi parti de votre pratique et de votre cheminement musical.

Quel est votre état d’esprit en ce moment ?

Est-ce que vous êtes décontenancé devant la difficulté que représente l’apprentissage de la guitare ou peut être que vous vous faites simplement des montagnes de difficultés mentales qui vous empêchent d’agir alors qu’il suffirait de faire un petit pas suivi d’un autre pour arriver a vos fins jour après jour.

Pratiquer une à deux heures par jour minimum avec sérieux me parait être un bon point de départ si vous n’avez pas toutes vos journées de libre et que vous avez un travail ou un emploi du temps prenant.

Le problème de beaucoup de gens est de considérer que c’est soit un travail soit la guitare et il s’agit là d’une erreur grossière de penser ainsi sachant qu’on constate que la majeure partie de la population se plaît malheureusement a perdre son temps dans des divertissements : le foot, la télé et autres sources de distractions. Le divertissement n’est pas un mal en soit mais il faut savoir ce que l’on veut.

Votre distraction principale peut devenir la guitare si vous voulez aller au maximum de votre potentiel.

Il y a évidemment des jours où on ne se sens pas à l’aise sur sa guitare et des jours où on a l’impression de se surpasser et où on est très fier de nous mais qu’importe, cela fait parti du jeu et vous devez être conscient que vous êtes responsable de cet état. Un mauvais jour se traduit par un coup de brouillard mental.

Ce brouillard peut se dissiper s’atténuer pour enfin disparaître sur demande ou même totalement à terme pour laisser place à une clairvoyance à toute épreuve.

>>Apprendre la guitare : Auto-hypnose et suggestion<<

Je ne sais pas où tu en es actuellement, je ne sais pas si ce que j’écris te servira mais je pense que certains y trouveront leur compte et pourront avoir peut être quelques clés supplémentaires pour ouvrir les portes qui les empêchent d’avancer.

Un problème que l’on peut rencontrer en intellectualisant trop ou en rationalisant trop notre pratique est de ne se fier qu’à l’aspect physique et terre à terre de l’instrument qui est évidemment essentiel.

Il s’agit là des fondations comprenant technique pure, assimilations de nouvelles notions etc… et il s’agit évidemment du plus gros du travail et il est essentiel de maintenir son énergie dans ces domaines et le maintenir stable lorsque le niveau atteint est en accord avec nos objectifs.

Ensuite on peut aller plus loin et trouver de nouveaux moyen d’expressions et développer une identité musicale solide.

Néanmoins le plus gros du travail est psychologique avant tout.

Lorsque vous commencer à régler peu à peu ces problèmes intérieurs et à être davantage conscient de vous-même vous savez quoi faire et où vous aller.

Votre pratique physique suit alors son cours avec davantage de cohérence et de rigueur en s’adaptant à vos réelles aspirations et à ce pour quoi vous êtes fait étant donné que dans la musique il y a énormément de possibilités.

Vous ne pouvez pas tout faire à la fin.

Quelque chose est parfait non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer.

Néanmoins avant de retirer des choses et de savoir précisément ce qui vous convient il vous faudra apprendre et explorer les moindres recoins de ce qui pourrait potentiellement vous intéresser et même ce en quoi vous ne portez pas forcément d’intérêt actuellement.

J’ai eu une période durant mon stage où je travaillais le flamenco, je me suis vraiment concentré là-dessus pendant quelques semaines pourtant d’un point de vue technique, c’était tout nouveau et je suis encore loin de maîtriser ces techniques.

Je me suis ensuite remis sur mon électrique et laissé le flamenco de côté, résultat toutes mes techniques de jeu aux doigts ainsi que certains aspects rythmiques se sont grandement améliorés.

C’est un bon exercice pour sortir de sa zone de confort et apporter des nouveautés à son jeu. Laissez libre cours à votre intuition et ne refoulez pas vos désirs. Si un style particulier vous fait vibrer, plongez-y et voyez ce que vous pouvez en tirer pour l’adapter à votre propre jeu.

Ouvrez vous à tout dans un premier temps dans une phase d’expansion puis refermez-vous et ne gardez que le meilleur. Ainsi vous construirez votre propre jeu avec uniquement ce que vous aimez et ce qui vous fait vibrer. Inspiration/Expiration, basez simplement votre pratique sur ce concept de la Vie.

Luc

Voir aussi :

Share
Top