Apprendre la guitare facilement et rapidement (en 2018) !

Comment apprendre la guitare facilement et rapidement ?

apprendre la guitare facilement

Un titre qui revient souvent sur le web.

Alors aujourd’hui on va enfin pouvoir briser ce mythe de la guitare facile et remettre les pendules à l’heure pour que tu puisses enfin arrêter de te voiler la face si c’est ton cas aujourd’hui.

Beaucoup de profs en ligne mettent cela en avant : « tu peux apprendre la guitare rapidement et facilement » et je ne critique pas cela car ça peut avoir un effet positif d’encouragement sur celui qui débarque dans cet univers.

Néanmoins à partir d’un certain stade tu ne peux continuer à rêvasser et à croire en ces fables.

Pourquoi mentir ?

Apprendre la guitare et apprendre à jouer « réellement » n’est pas facile, comme devenir acteur ou grand sportif. Cela n’est pas facile et n’est pas donné à tout le monde.

Je ne considère pas encore avoir développé « ma plume » car ce travail est long mais passionnant.

En fait je pense être plutôt bien placé pour t’apporter pas mal de mon expérience personnelle car tout ce que je te raconte est simplement ce que j’aurais voulu qu’on me dise plusieurs années auparavant.

Je t’ouvre la porte de la transition entre un niveau intermédiaire et un niveau professionnel car je considère moi-même humblement que je me situe dans cette branche.

Si tu ne l'as pas déjà fait : réponds à ce mini quiz qui va te permettre de faire un point sur ton niveau et de prendre conscience de l'état d'esprit à adopter pour aller de l'avant dans ta pratique (durée estimée : 1 min). ► Faire le point sur mon niveau 

Souvent on voit ça :

  • Des guitaristes débutants qui ne savent pas faire grand chose (ce qui est normal étant donné qu’ils sont débutants).
  • Des guitaristes intermédiaires qui se démerdent mais n’ont pas encore une grande capacité à vibrer et à nous faire voyager par leur jeu.
  • Puis des guitaristes pro complètement réalisés et aboutit avec un jeu reconnaissable, une signature sonore bien particulière et une transmission d’émotions authentiques et sincères à travers leur instrument.

Mais qu’y a t’il donc entre l’intermédiaire et le musicien professionnel ?

Que s’est-il passé entre les deux ?

C’est la réponse que j’ai toujours cherché à découvrir mais étant donné que je n’ai pas fait d’école de musique et que je n’ai pas encore eu l’occasion de me fondre dans le milieu comme bon nombre d’entre vous, je n’ai jamais pu obtenir ces réponses et il a fallu que je les découvre seul ou à l’aide d’informations mis bout à bout sur des sujets annexes non directement reliés à la pratique musicale.

Il s’agit là de la période cruciale et de la plus importante de la pratique. Il s’agit de la période qui permettra ou non à un musicien de pleinement se réaliser et cette épreuve est la plus longue, la plus riche et la plus passionnante de toutes.

C’est durant cette période que l’on va pouvoir trouver et façonner notre plume à notre image.

L’appellation « musicien pro » ne sera qu’un aboutissement de la création de cette entité magique qui repose en chacun d’entre nous.

Si quelqu’un se met à jouer de la guitare c’est parce que dans sa tête il s’imagine déjà sur scène à jouer comme un Dieu et il s’agit là de l’utilité et de l’importance de l’ego dans l’entreprise de tout projet.

Une passion et un rêve ne peuvent être réduits à l’état de simple hobby.

Notre temps est limité et nos capacités s’essouffle peu à peu avec l’âge.

Alors saisissez votre chance maintenant et arrêtez de penser que vous ne pouvez pas le faire.

Vous croyez que j’aurais atteint le niveau que je possède actuellement et qui ne cesse d’augmenter si j’avais baissé les bras ?

Bien sûr que non, mais j’aurais pu grandement gagner du temps si quelqu’un était venu voir et m’aurait dit ceci :

« Arrête de perdre ton temps et de croire que tu atteindras ce que tu désires en restant là à ne rien faire.

Si tu ne te prends pas en main pour poser les actions quotidiennes nécessaires à la réalisation de tes rêves…

Alors ceux-ci se volatiliseront avec ta misérable existence.

Effectivement cela ne sera pas facile, mais c’est dans ces challenges que tu te réaliseras et que tu apprendras à découvrir qui tu es réellement.

Tu expérimenteras alors la joie de vivre que tu recherches tant.

Il s’agit du minimum requis et même en consacrant ton temps et ton énergie avec dévotion à cet art, tu ne pourras jamais savoir de manière rationnelle si cela aboutira à quelque chose alors que l’inverse est parfaitement clair. »

(C’est ce que je me dis aujourd’hui, je ne prétend pas avoir la science infuse et je ne fais que partager mon expérience personnelle, libre à toi de prendre et de valider les informations qui te permettront d’évoluer et de renier celles avec lesquelles tu n’es pas d’accord).

Lorsque tu intègres ceci, alors apprendre la guitare devient facile.

apprendre la guitare rapidement

>>Ne pas se décourager à la guitare : Par ici !<<

Cela devient un objectif de chaque jour couplé à une vision à long terme.

Et il n’y a alors plus à se poser 3000 questions. Il y a juste à agir sans douter de quoique ce soit.

Il faut foncer et se focaliser sur une chose précise.

Maintenant je vais te donner quelques conseils pour estomper le conflit intérieur qui pourrait te ronger sur la réalisation de tes rêves.

Aujourd’hui je ne sais pas quel est ton mode de vie et quels sont tes objectifs.

Ce qui est sûr c’est que celui-ci devra toujours s’améliorer progressivement.

Avant j’étais en conflit intérieur profond car mon mode de vie n’était pas en accord avec mes actes et cela me torturait.

Ton inconscient (auquel peu de gens ont accès) sait pertinemment quelles sont tes aspirations profondes, quel est ton destin si je puis dire.

Si tes actes ne sont pas alignés avec cette voix intérieure qu’il faut apprendre peu à peu à écouter par divers moyen comme la méditation, le yoga, le sport, une balade en pleine nature etc… (Tout ce qui est bon pour le corps et l’esprit en fait)

Alors tu enverras ce genre de message à ton inconscient : « J’abandonne, je renonce, je n’en suis pas capable, quelqu’un d’autre le fera à ma place… »

Et ces messages non directement perçu en pensés se transformeront peu à peu en brouillard mental et en douce souffrance intérieure continue à mesure que les actes devant être posés seront sans cesse repoussés à plus tard.

Je considère que cette douce souffrance est la pire des souffrances psychologiques qu’une personne en bonne santé et n’ayant pas vécu d’expérience traumatisante puisse expérimenter au long de son existence.

Car celle-ci se maintiendra toujours dans un seuil croissant d’expansion à mesure qu’on lui laissera un peu de terrain en nous affaiblissant avec l’âge… Mais cette souffrance maligne dépassera rarement les bornes de l’insoutenable pour déclencher en nous le point de non retour nous permettant alors de renaître et de découvrir un tout nouveau monde.

Et une dernière chose pour appliquer tout cela dans l’optimisme et le relâchement le plus complet…

Du calme, j’ai aujourd’hui la chance de pouvoir consacrer mon temps à un instrument.

J’ai la chance d’avoir une guitare !

C’est fantastique d’avoir la chance de pouvoir simplement s’installer confortablement pour pratiquer un instrument de musique !

Il n’y a pas de catastrophe ou de déluge autour de moi en ce moment et je peux me consacrer à des activités riches qui ne me seraient pas accessibles en temps de troubles.

Quelle chance !

Alors commençons simplement par être conscient que peu de gens sur cette Terre peuvent avoir le luxe de s’offrir cette chance énorme que nous possédons aujourd’hui.

Beaucoup rêverait de faire une infime partie de ce que nous expérimentons alors relativisons et apprenons à nous reconnecter à cet état d’esprit sain qui se contente de ce qu’il possède et éprouve une énorme reconnaissance pour ce que la vie lui a permis de réaliser à son échelle.

Ne l’oubliez jamais.

A bientôt !

Luc

Voir aussi :

Share
Top