Pourquoi apprendre les intervalles à la guitare : Les trois raisons fondamentales

Pourquoi apprendre les intervalles à la guitare ?

les intervalles à la guitare

J’écris cet article aujourd’hui car je suis en phase de transition positions-intervalles depuis un moment.

Je m’explique : souvent lors de notre progression, nous percevons nos gammes et la logique du manche comme des positions assemblées et accolées les unes contre les autres. Chacune ayant des limites bien définies.

On va donc, lors de nos solos et de nos improvisations, se placer dans ces cases et nous enfermer en quelque sorte dedans.

Il n’est pas simple d’assimiler et de développer une logique et une perception absolue du manche mais c’est ce vers quoi il faut tendre (même si c’est impossible).

On va donc percevoir les gammes de cette manière et notre perception du manche va se construire sous forme de positions, notre but étant de trouver une position et une logique absolue à toutes les gammes réunies et ainsi être tranquille.

Cette technique marche pour les modes par exemple et est très efficace pour apprendre ces derniers.

Voir : Les modes à la guitare : connaître toutes les positions facilement

Elle est aussi essentielle et fait parti d’une des étape de l’apprentissage d’une gamme.

En effet en répétant et en jouant toutes les positions d’une gamme, nos doigts s’en rappellent peu à peu.

Mais lorsqu’on passe à des gammes telles que la mineure mélodique et la mineure harmonique, on se rend compte que notre utopie de vouloir développer une position magique sur tout le manche ne fonctionne plus et que notre perception habituelle des choses doit changer.

Ce qui ne facilite pas le travail pour l’apprentissage de gammes moins conventionnelles que la classique gamme majeure et ses modes.

Et c’est là que je me suis rendu compte pourquoi mon ancien professeur se tuait à essayer de me faire apprendre les intervalles mais que moi, ignorant, je ne prêtais pas vraiment attention à ses conseils et je me laissais aller en jouant et en me faisant plaisir en me reposant sur mes acquis.

Aujourd’hui c’est différent, sachant que sans cela, ma progression s’en trouvera handicapée.

Je vais donc t’expliquer pourquoi les intervalles ont un si grand potentiel et une si grande importance dans notre progression.

1. Adopter une nouvelle perception du manche

intervalles musique exercices

Comme je t’ai expliqué au début on va avoir tendance à raisonner en positions et à rechercher l’absolu dans une position magique qui n’existe tout simplement pas.

La solution magique, c’est d’apprendre les intervalles.

En les apprenant on va pouvoir percevoir et aborder des notions avec beaucoup plus de facilité. Il va s’agir d’un repère extrêmement solide utilisable dans n’importe quelle tonalité et pour n’importe quelle gamme.

Par exemple le mode Dorien va se composer des intervalles suivants :

  • Tonique/Seconde Majeure/Tierce mineure/Quarte Juste/Quinte Juste/Sixte Majeure/Septième mineure

Et la gamme mineure mélodique :

  • Tonique/Seconde Majeure/Tierce mineure/Quarte Juste/Quinte Juste/Sixte Majeure/Septième Majeure

Ce mode et cette gamme sont tous les deux mineurs car leur tierce est mineure. Il y a donc un moyen d’interpréter certaines informations qui nous sont données juste grâce aux intervalles.

En effet la tierce va définir le caractère majeur ou mineur d’une gamme ou d’un accord. Un accord Majeur aura une tierce Majeure et un accord mineur une tierce mineure ce qui nous permet de facilement faire la distinction entre les deux par simple connaissance des intervalles.

Ici pour cet exemple on constate que l’unique différence entre le mode dorien et la gamme mineure mélodique est la septième qui va être mineure dans le premier cas et majeure dans le second cas.

C’est donc cet intervalle qui va donner la couleur de la gamme mineur mélodique et sur ce dernier qu’on va devoir insister pour faire ressortir la caractère de cette gamme.

Maintenant en terme d’apprentissage ce détail a toute son importance car pour apprendre de nouvelles notions, il faut toujours partir d’un acquis que l’on maîtrise pour faciliter le processus.

Dans ce cas là je connais mon mode Dorien, je peux donc constater que la gamme mineure mélodique est tout simplement un mode Dorien auquel on aurait modifié la septième.

Je pars donc avant tout du mode Dorien que je connais déjà pour aborder cette nouvelle notion.

Sa septième note sera différente et un demi-ton plus haute donc décalée d’une case vers les aigus.

Je connais désormais ma gamme mineure mélodique car pour l’apprendre je suis parti avec l’avantage de connaître 6/7 des notes composant cette gamme.

Je t’ai donné ici le cheminement de pensée qui est donc bien différent que si on travail uniquement avec des positions abordées à l’aveugle.

Si tu ne l'as pas déjà fait : réponds à ce mini quiz qui va te permettre de faire un point sur ton niveau et de prendre conscience de l'état d'esprit à adopter pour aller de l'avant dans ta pratique (durée estimée : 1 min). ► Faire le point sur mon niveau 

2. Retrouver n’importe quel accord

fondamentale tierce quinte guitare

De la même manière que pour une gamme dont on connaît les intervalles on va pouvoir retrouver n’importe quel accord en prenant simplement connaissance de la composition en intervalles de chacun d’entre-eux.

Ainsi on apprendra en une fois tous les accords d’un même type pour toutes les tonalités. Génial non ?

Par exemple pour un accord Sus 4, les intervalles vont être : Tonique/Quarte Juste/Quinte Juste (il s’agit là d’un accord à 3 sons).

Le 4 de Sus 4 correspond en fait à la Quarte Juste (4) faisant parti de cet accord et c’est cet intervalle qui va lui donner sa couleur caractéristique.

Ainsi on peut retrouver tous les accords Sus 4 dans n’importe quelle tonalité sur tout le manche car les intervalles sont relatifs et dépendent de la note fondamentale (tonique) que l’on va prendre pour référence.

3. Lier facilement gammes et accords

En connaissant nos intervalles on peut ainsi facilement faire des liens entre gammes et accords car si un accord possède des intervalles qui sont tous contenus dans une gamme, alors cet accord peut y trouver sa place et sonner juste dans ce registre.

Un accord est simplement un groupe de notes directement extrait d’une gamme que l’on fait sonner de manière simultanée.

Un exemple simple de le comprendre est d’appliquer ce fait à la gamme pentatonique mineure et Majeure.

Et en effet en La mineur, mon accord de La mineur sera inscrit dans ma gamme pentatonique mineure et en La Majeur, mon accord de La Majeur sera inscrit dans ma gamme pentatonique Majeur comme suit :

(Avec l’accord en vert)

apprendre les intervalles guitare

 

 

comment reconnaître les intervalles en musiqueEn terme d’intervalles cela s’explique tout simplement car les compositions de ces gammes et de ces accords sont les suivantes :

  • Pentatonique mineure : Tonique/Tierce mineure/Quarte Juste/Quinte Juste/Septième mineure
  • Accord mineur : Tonique/Tierce mineure/Quinte Juste
  • Pentatonique Majeure : Tonique/Tierce Majeure/Quarte Juste/Quinte Juste/Septième Majeure
  • Accord Majeur : Tonique/Tierce Majeure/Quinte Juste

On peut donc constater que les notes sont biens communes entre gamme et accord d’un même registre ce qui explique que l’un et l’autre peuvent être utilisés et couplés entre eux.

J’espère que ce premier point sur l’utilité et les avantages à apprendre les intervalles t’aidera dans progression, sur ce je te souhaite une très bonne pratique !

A la prochaine !

Luc

Voir aussi :

Share
Top